Lieux communs : Commonplaces – Galerie Warren G. Flowers

Du 10 septembre au 6 octobre 2012
Avec Claude Arseneault, Caroline Cloutier, Lalie Douglas et Geneviève Turcotte)
Galerie Warren G. Flowers, Collège Dawson, Montréal, QC

Photos : Claude Arseneault

L’exposition Lieux communs est issue d’un projet collectif de création réunissant les artistes Claude Arseneault, Caroline Cloutier, Lalie Douglas, Emmanuelle Jacques et Geneviève Turcotte. Le projet a pris racine dans la volonté d’explorer la notion du multiple en art actuel et d’exploiter la reproductibilité de l’imprimé comme moteur d’un processus de création. À partir de cette prémisse, les artistes ont conçu cinq univers indépendants, chargés de l’imaginaire et du langage personnels de chacun, qui se répondent et se nourrissent mutuellement. De nature « rhizomatique », leurs projets se sont construits dans une multitude de directions et de formes, à partir de la multiplication d’images sources et de la génération successive de nouveaux éléments. Au fil du travail, des thèmes communs ont surgi, puis modelé et dirigé des réflexions croisées entre les artistes. L’habitation, le voyage, l’appropriation du territoire et les marques du temps ont pris forme dans un jeu d’allers-retours entre des lieux réels et des lieux imaginaires, construits, transformés ou falsifiés.

The exhibition results from a creative project bringing together artists Claude Arseneault, Caroline Cloutier, Lalie Douglas, Emmanuelle Jacques and Geneviève Turcotte. The desire to explore the multiple in contemporary art while exploiting the reproducibility of print media as a propeller for a creative process were at the root of the project. Starting from this premise, the artists conceived five independent worlds, charged with their own imagination and personal language, which nourished and responded to each other. The projects, « rhizomatic » in nature, took form in numerous directions by the multiplication of source images and the successive generation of new elements. Throughout the work, common themes came to surface, then modeled and directed a cross-reflection between artists. The motifs of dwelling, travel, appropriation of territory and marks of time took form in a back-and-forth shuttle between real, imaginary, built-up, transformed and falsified places.

%d blogueurs aiment cette page :